Diaphragme contraceptif.

Diaphragme

Calotte en latex ou en silicone (utilisée avec un spermicide). Il est inséré dans le vagin pour recouvrir le col de l’utérus et empêcher les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus.

BIENFAITS

  • Efficace à 94 % selon une utilisation rigoureuse (taux d’échec, 6 %)*
  • Efficace à 80 % selon une utilisation habituelle (taux d’échec, 20 %)*
  • Aide à prévenir certaines infections transmissibles sexuellement et la dysplasie cervicale
  • Peut être inséré jusqu’à 6 heures avant la relation sexuelle

RISQUES

  • Peut augmenter le risque d’infection persistante ou récurrente des voies urinaires
  • Doit être inséré de façon appropriée, ce qui demande de la pratique; la taille du diaphragme doit être adaptée à la patiente
  • Peut causer une réaction chez les personnes allergiques au latex
Condom

Condom

Le saviez-vous? Le condom est utilisé depuis plusieurs milliers d’années.

Déjà, en l’an 3 000 avant J.-C., les condoms étaient fabriqués à partir de différents matériaux, tels que des vessies de poisson, du lin et des intestins d’animaux. Les condoms faits de caoutchouc vulcanisé ont commencé à être utilisés au cours des années 18304.

Condom masculin

Gaine devant être déroulée sur le pénis pour empêcher le sperme de pénétrer dans le vagin.

BIENFAITS

  • Efficace à 97 % selon une utilisation rigoureuse*
  • Efficace à 86 % selon une utilisation habituelle*
  • Aide à prévenir les infections transmissibles sexuellement et la dysplasie cervicale
  • Peut aider à prévenir l’éjaculation précoce

RISQUES

  • Peut causer une baisse de la sensibilité et une perte d’érection
  • Doit être utilisé correctement par les deux partenaires
  • Peut se déchirer ou glisser
  • Peut causer une réaction ou une irritation chez les personnes allergiques au latex
  • N’est pas toujours à portée de la main en cas de besoin

Le saviez-vous? Le condom féminin a été mis sur le marché au début des années 1990.

Sa conception a été améliorée et il a été remis sur le marché en 20094.

Condom féminin

Gaine en polyuréthanne insérée dans le vagin avant le rapport sexuel afin d’empêcher le sperme de pénétrer dans le vagin.

BIENFAITS

  • Efficace à 95 % selon une utilisation rigoureuse (taux d’échec, 5 %)*
  • Efficace à 80 % selon une utilisation habituelle (taux d’échec, 20 %)*
  • Aide à prévenir les infections transmissibles sexuellement

RISQUES

  • Doit être inséré de façon appropriée, ce qui demande de la pratique
  • Peut produire un bruit pendant la relation sexuelle
  • L’anneau intérieur peut causer un inconfort pendant le rapport sexuel
  • Peut glisser
Mousse et gel spermicides.

Spermicides

Crème, gel, mousse, pellicule ou suppositoire contenant une substance chimique appelée nonoxynol-9 devant être utilisé avec une autre méthode contraceptive, comme le condom ou le diaphragme. L’insertion d’un spermicide devant le col de l’utérus permet de détruire les spermatozoïdes au contact.

BIENFAITS

  • Efficace à 94 % selon une utilisation rigoureuse (taux d’échec, 6 %)*
  • Efficace à 74 % selon une utilisation habituelle (taux d’échec, 26 %)*
  • Peuvent être utilisés comme lubrifiants avec d’autres méthodes de barrière

RISQUES

  • Certaines personnes peuvent être allergiques aux spermicides
  • Peuvent augmenter le risque d’infection des voies urinaires
  • Taux d’échec important lorsqu’ils sont utilisés seuls plutôt qu’avec une autre méthode de barrière comme le condom ou le diaphragme

* L’efficacité relative des méthodes de contraception est définie comme soit réelle, soit théorique. L’efficacité réelle fait référence à l’« utilisation habituelle » d’une méthode, c’est-à-dire dans la pratique réelle (tenant compte d’une utilisation irrégulière ou incorrecte). L’efficacité théorique fait référence à l’« utilisation parfaite (ou rigoureuse) » d’une méthode, c’est-à-dire lorsque la méthode est utilisée correctement et régulièrement selon les directives.